action collective

À_la_une, Communication et action collective, Non classé, uncategorized

La fronde des petits patrons : mobilisations des restaurateurs français durant la crise sanitaire (2020-2021)

279 : c’est le nombre de jours de fermeture totale des restaurants français durant la crise sanitaire de COVID-19 en 2020-2021. Le secteur des CHRD (Cafés, Hôtels, Restaurants, Discothèques) est l’un de ceux qui sortent le plus durement affecté de cette crise. Les petits patrons indépendants, situés pour la plupart « en bas à droite » de l’espace social, n’entretiennent pas de relations routinières avec les journalistes des médias traditionnels, généralement issus des fractions cultivées des classes moyennes et supérieures, et il est peu habituel qu’ils aient recours à la force du nombre pour faire valoir leurs intérêts. Comment cette fraction du petit patronat s’est-elle mobilisée durant la fermeture des commerces ? Les restaurateurs ont-ils réussi à élargir leurs revendications, à bénéficier de relais médiatiques ? Comment expliquer la bienveillance du pouvoir exécutif à l’égard de leurs revendications ? Enquête au cœur d’une fronde de petits patrons.

À_la_une, Communication et action collective, Non classé, uncategorized

Les mobilisations de personnes « trans » dans les médias : processus d’étiquetage et luttes pour le contrôle des représentations publiques de soi

Depuis les années 1970-1980, en remettant en question le caractère naturel de la binarité sexuelle homme/femme, les mobilisations trans perturbent l’ordre institué des différences sexuelles. En France, comme ailleurs, ces revendications provoquent des réactions souvent psychologisantes et pathologisantes qui, loin d’en comprendre la dimension politique, contribuent à renforcer le processus d’étiquetage des personnes trans comme groupe « déviant ». Ainsi, pour les mobilisations trans, un enjeu majeur consiste à transformer l’image sociale stigmatisante qui est donnée d’elles dans un certain nombre d’arènes publiques. Comment ce mouvement peut-il réussir à légitimer une cause que de nombreuses personnalités politiques et médiatiques continuent de considérer publiquement comme déviantes ?

Retour en haut